Le bassin de décantation de la station d'épuration de l'entreprise chimique Afton, à Feluy, pourrait être une source des odeurs nauséabondes perçues depuis près d'une semaine dans la région de Seneffe. Une enquête est en cours pour déterminer d'autres sources potentielles. Des odeurs semblables à celle du gaz ont été très perceptibles dans la zone de Feluy et d'Arquennes au cours du week-end dernier. Les entités de Seneffe, d'Ecaussinnes, de Manage et de Nivelles ont été particulièrement concernées par le problème dans la nuit de samedi à dimanche. Les premières odeurs de gaz avaient été perçues dans la matinée du 28 juillet en divers lieux de l'entité de Seneffe, notamment à Arquennes et à Feluy. Un incident était survenu au sein des installations de l'entreprise Afton Chemical Seneffe. L'entreprise avait procédé, en conséquence, à l'évacuation des produits fabriqués et au nettoyage complet de tous ses équipements.

L'ampleur de la pollution olfactive a conduit dimanche à la tenue d'une réunion entre les autorités communales de Seneffe et d'Ecaussinnes, la cellule de crise du Gouverneur, des représentants des pompiers, de la police, de la protection civile, du SPW SOS Environnement-Nature, de la discipline médicale du Fédéral et de l'entreprise Afton chimique de Seneffe.

Une enquête a été lancée dans différentes entreprises du zoning ainsi que sur les conduites et stations de détente de Fluxys. "Cette enquête se poursuit", a indiqué Marie-Christine Duhoux, bourgmestre ff. de Seneffe. "L'odeur est toujours présente à des degrés divers depuis mardi dernier. Une source de cette odeur a été identifiée au niveau des bassins de décantation de la station d'épuration des eaux des entreprises Afton et Ineos, situées dans le zoning. Les enquêteurs sont, pour l'heure, toujours à la recherche d'autres sources de l'odeur."