Les détenus ont protesté contre la suspension des visites suite aux mesures prises pour empêcher la propagation du coronavirus.

Une trentaine de détenus ont refusé de réintégrer leur cellule à la prison de Nivelles ce mardi soir. Ils ont protesté contre la suspension des visites suite aux mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. Peu avant 23 heures, la situation était rétablie et les protestataires avaient quitté le préau, nous a confirmé le chef de corps de la zone de police Nivelles-Genappe. "Tout est à préset rentré dans l'ordre, indique Pascal Neyman. On a bénéficié d'un renfort de la police fédérale."

La directrice de la prison a confirmé au commissaire divisionnaire les motivations des prisonniers : les visites ayant été réduites à une seule par semaine, ils en demandaient davantage. Le confinement décidé par le Conseil national de sécurité ce jeudi soir, annulant les visites en prison, leur a enlevé tout espoir.

Les détenus ont jeté des objets enflammés depuis leur cellule vers le préau et certains ont atterri dans des cellules, provoquant deux débuts d'incendie. Ceux-ci ont été rapidement circonscrits par les pompiers de la zone de secours.

© Fifi