Le mouvement autogéré de jeunes et d'étudiants "Jeunesse en lutte" a organisé un de ses rassemblements sur la place de l'Université, à Louvain-la-Neuve, lundi. Une trentaine d'entre eux y ont participé, certains prenant la parole au nom de divers collectifs pour protester contre la précarité des jeunes, les mesures d'assouplissements des règles sanitaires jugées insuffisantes, ou encore l'intervention jugée "illégale" de la police qui a fait évacuer lundi matin la ZAD d'Arlon. Devant les halles universitaires néolouvanistes, les protestataires ont également demandé davantage d'aide pour les étudiants de BAC1, des allègements de matière de cours à convenir avec les professeurs, un salaire étudiant ou encore l'extension du chômage temporaire aux étudiants jobistes.

Les participants ont également fustigé l'UCLouvain en rappelant l'occupation de la "Maison blanche" du lac de Louvain-la-Neuve, il y a deux ans, menée par un collectif. L'Université y avait mis fin via une intervention de la police et a élaboré à présent un projet pour les lieux. Les membres du collectif le jugent "absurde" et estiment que tout se passait bien durant les quelques semaines où un "centre social autogéré" avait été créé sur place par les occupants de cette propriété de l'Université.