A plusieurs reprises ces dernières années, Genappe a subi de grosses inondations. Celles de 2017 restent dans tous les esprits mais il y en a eu d’autres et la commune, depuis, a mis en oeuvre un plan d’ampleur pour traiter les uns après les autres les endroits critiques, avec des priorités mises en fonction de l’urgence et de la nature des travaux à entreprendre.

Plusieurs zones d’immersion temporaires (ZIT) ont ainsi été aménagées sur le territoire communal. Il s’agit d’espaces où peuvent être orientées les eaux qui ruissellent lors des fortes pluies, pour être stockées temporairement et éviter de dévaler dans les rues et les maisons des riverains une fois le réseau d’égouttage saturé.

Depuis quelques jours, un nouveau chantier a débuté. Il est situé au carrefour formé par la route de Lillois et la chaussée de Nivelles. Un engin chantier est à l’oeuvre pour creuser au milieu de l’ancienne prairie fleurie qui avait été aménagée mais c’est pour la bonne cause. On se souvient en effet qu’il s’agit d’un endroit problématique lors de gros événements pluvieux, et la chaussée s’est transformée à plusieurs reprises en un véritable torrent qui n’a pas épargné les maisons alentours. "Le carrefour formé par la route de Lillois et la chaussée de Nivelles est le point bas de deux axes routiers mais aussi d’une vallée agricole relativement importante, ce qui a pour effet d’y concentrer les eaux et les boues en cas de fortes pluies, confirme-t-on du côté de la Ville. Celles-ci ont déjà inondé des habitants du quartier, et ce à plusieurs reprises."