Le centre de réalité virtuelle a mis au point un jeu de déplacement libre inédit.

Depuis trois semaines, une nouvelle attraction a fait son apparition dans les locaux de The Vex, le centre de réalité virtuelle de Louvain-la-Neuve. Les habitués s’en sont vite aperçus : une des social rooms a été déplacée et l’espace de racing n’existe plus. L’espace étant restreint, il a fallu faire des choix pour pouvoir proposer cette nouveauté.

Mais l’on comprend vite la décision des responsables quand on s’essaie à Vex Arena. Cette plateforme multijoueurs offre une expérience de jeu inédite, où l’on peut s’affronter et se déplacer librement sans être relié par câble. "Toute la technologie est embarquée dans le casque que vous utilisez, explique le manager de The Vex Gilles Karlshausen. Cela n’a jamais été fait auparavant, il a fallu attendre la technologie Oculus Quest, développée par Facebook, pour pouvoir développer le concept. On n’est désormais plus lié à un câble, qui peut clairement nuire à l’immersion."

Important à souligner, toutes les cartes et tous les décors sont faits maison. L’équipe graphique du centre, soit une dizaine de personnes, a planché dessus durant trois mois. "On a essayé d’avoir des graphismes beaux et chatoyants et qui ne soient pas trop gourmands au niveau de la technologie requise, poursuit le manager. C’était impossible de faire un jeu photoréaliste, c’est-à-dire qui essaie d’imiter le réel, sinon ça aurait été lent et pixélisé."

© DR

À terme, l’équipe souhaite pouvoir commercialiser le jeu dans d’autres salles de réalité virtuelle. Tout comme elle l’a fait avec Vex Adventure (à l’expérience sensorielle inédite) qui s’est écoulé à Liège, Gand et même aux Pays-Bas et au Danemark.

Le jeu propose actuellement deux modes de jeu : "match à mort" (où les joueurs s’affrontent les uns les autres) et "match à mort version archerie" (même chose mais avec des arcs) mais d’autres modes sont en cours d’élaboration, comme le match à mort en groupe avec capture de zone ou encore la bataille royale où il s’agit d’être le dernier survivant.

Vu l’espace, évalué à 10 m², on peut jouer jusqu’à quatre joueurs simultanément. Le jeu (15 € par personne, 30 minutes) s’adresse aussi bien aux familles qu’aux gamers.