Une série de voiries devraient passer en zone 30 dès la fin de cet été, et les boulevards de Lauzelle et Baudouin Ier devraient passer de 70 à 50 km/h pour une durée de 6 mois.

La Région wallonne avait dégagé un budget mobilité pour aider les communes à aménager des voiries afin de garantir la distanciation physique dans l’espace public : « Dans les grandes villes, des bandes de circulation ont été supprimées au profit de trottoirs et pistes cyclables, explique David da Câmara Gomes, échevin de la mobilité. Dans les plus petites villes d’autres aménagements peuvent être faits, comme les zones 30 temporaires. »

Une autre raison évoquée par l’échevin concerne le retour au travail et le délaissement des transports en commun : « Nous voulons à tout prix éviter que tous les efforts pour que les citoyens lâchent leur voiture pour leur faire prendre des modes doux ou les transports en commun soient perdus à cause du corona », poursuit l’échevin.

En Brabant wallon, quelques villes avaient réagi rapidement et des aménagements routiers ont vu le jour. Si Ottignies-Louvain-la-Neuve n’agit que maintenant, c’est parce que cela faisait partie de son Programme stratégique transversal prévu pour 2021 : « Nous avons saisi l’opportunité des aménagements temporaires et du budget de la Région pour accélérer le processus », précise l’échevin.

Les boulevards de Lauzelle et Baudouin Ier appartenant à la Région, ceux-ci ne seront limités à 50 km/h que pendant 6 mois. Cependant, le but de la Ville est de pérenniser cette mesure : « À nous de prouver à la Région que cette mesure est nécessaire, conclut l’échevin. Pour réduire le bruit, mais aussi parce que les traversées de ces deux boulevards sont de plus en plus nombreuses. »

Les voiries en zone 30 concernent tout le centre d’Ottignies, de la porte du Douaire jusqu’à l’avenue Reine Astrid, le Douaire et ses environs, compris les rues du Monument, de la Station, de Franquenies, de Renivaux ; de l’autre côté : la chaussée de La Croix et les rues des quartiers voisins (Tiernat et Ruisseau/Vallée). Limelette est concernée aussi (le Buston), de même que la zone Charnois/Neybergh-Brumagne, Rofessart et l’ensemble de Céroux.