Ça y est, la liste des lieux de vaccination en Wallonie pour le grand public a enfin été arrêtée ce lundi soir. Il y aura donc neuf centres majeurs, avec 10 lignes de vaccination, 30 centres de proximité, de deux lignes de vaccination, et plusieurs centres itinérants, dont les lieux d’arrêt doivent encore définis.

Ces différents centres ouvriront leurs portes fin mars, sous réserve de livraisons en vaccins par les firmes pharmaceutiques. Pour rappel, la vaccination contre le coronavirus commencera par les personnes de 65 ans et plus, les personnes de 45 à 65 ans avec des risques de santé, et celles qui exercent des fonctions essentielles. La vaccination du grand public est prévue, quant à elle, à partir du mois de mai.

Cette liste a été établie afin de garantir une facilité d’accès au vaccin pour tous en Wallonie en tenant compte des spécificités géographiques, territoriales et de la densité de population des zones concernées. Tous les sites seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Pour le Brabant wallon, il y aura 18 lignes de vaccination. Le centre majeur sera établi au PAMexpo, à Court-Saint-Étienne. Le parc à mitrailles, devenu un hall événementiel depuis vingt ans, va donc accueillir, dès le mois de mars, dix lignes de vaccination. La province comptera quatre autres centres de vaccination de proximité, à savoir le stade Gaston Reiff à Braine-l’Alleud, la salle PerweX à Perwez, et, comme ce fut évoqué dans nos colonnes la semaine dernière, dans La Sucrerie à Wavre ainsi que dans la salle omnisports et le stade Leburton à Tubize.

Pour ce qui est du hall culturel wavrien, le directeur avait suggéré la mise sur pied d’un centre de vaccination au sein de La Sucrerie et ses 1.500 m² au rez-de-chaussée, dont 600 m² rien que dans la salle principale où les sièges peuvent être rétractés. Une aubaine puisqu’on sait que La Sucrerie est complètement à l’arrêt suite à la crise sanitaire.

À Tubize, le bourgmestre avait déjà montré son enthousiasme à l’idée d’accueillir un tel centre au stade Leburton , facilement accessible et doté de beaucoup de places de parking.

Il s’agit désormais de mobiliser les équipes de vaccinateurs et les équipes logistiques au sein de ces centres.