Brabant wallon

L'objectif est de valoriser économiquement le domaine routier

Dès son entrée en fonction en 2014, le ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot avait exprimé sa volonté d’installer des éoliennes sur les aires autoroutières de Wallonie afin de valoriser économiquement les domaines routier et fluvial wallons et mener une politique de développement durable.

La Sofico vient de désigner la société qui pourra équiper, dans un premier temps, quatre aires autoroutières. Elle restera bénéficiaire de la concession durant 20 ans.

Dont celle de Nil-Saint-Vincent, le long de l’autoroute E411. Elle devrait produire l’équivalent de la consommation annuelle moyenne de près de 2.400 ménages.