Ce mardi matin, Walibi nous a ouvert ses portes, non pas pour monter dans des montages russes, mais pour nous montrer l’état d'avancement des chantiers en cours.

On le sait, Walibi s'est lancé il y a près de deux ans dans un lifting complet. Avec un plan étalé sur cinq ans, le parc d'attractions va être complètement métamorphosé pour devenir plus moderne et s'installer un peu plus comme une référence européenne dans le domaine. Le tout pour la bagatelle de 100 millions d'euros. Rien que ça.

Si 2017 était l'année de l'annonce, 2018 a vu les premières réalisations aboutir, notamment du côté d'Aqualibi. Et cette année, le cap est maintenu avec la refonte complète de deux zones du parc. Dans le courant du printemps, les visiteurs pourront mettre les pieds dans deux nouveaux mondes, Karma World et Fun World. Sur les 100 millions d'investissements, 12 sont déjà alloués à ces deux mondes qui sortent peu à peu de terre et 5 autres pour une zone logistique fraîchement conçue juste à côté.

Ces deux mondes sont tout à fait différents et viennent s'intégrer autour d'attractions phares de Walibi, le Cobra et le Radja River. « Mais pas question ici de parler d'une simple rénovation, assure Marie-France Adnet, porte-parole du parc et guide du jour. Le plan mise sur une refonte complète de chaque zone, des fondations aux finitions. Et pour les éléments existants, ils doivent s'intégrer au mieux au décor. Par exemple, nous avons repeint le Cobra pour le fondre dans Karma World. »

L'Inde mise à l'honneur

Justement, Karma World est un monde qui nous emmène tout droit en Inde, dans une ambiance rappelant Bollywood et New Delhi. Une fois passé à côté d'Aqualibi et de sa nouvelle zone inaugurée l'an dernier, tout rappelle le pays des Maharadjah que ce soit dans les couleurs ou l'architecture.

On y retrouvera notamment un restaurant, le Delhi'Cious, offrant 170 places intérieures et 150 places extérieures. Le tout pour découvrir des saveurs indiennes, évidemment. « Le but est de plonger les visiteurs dans un monde à part, et cela passe par la nourriture aussi, complète Marie-France Adnet. Le restaurant a aussi été agrandi par rapport aux points Horeca présents auparavant. Le plan global du parc a pour but d'attirer de plus en plus de clients, et il faut les infrastructures qui vont avec. »

Ce restaurant sera intégré dans un bâtiment aux fonctions plus larges, le Karma Market. Il sera séparé en trois pièces, pour trois ambiances différentes, l'antiquité, le « Tea Market » ou encore Bollywood, évidemment.

Une nouvelle attraction, Popcorn Revenge, fera elle aussi le bonheur des familles. Cette attraction interactive indoor mettra en scène des popcorn inspirés des films mythiques du cinéma. On y retrouvera par exemple le célèbre 007, mais aussi des scènes de science-fiction, de super héros ou encore de pirates. Des surprises sont encore à découvrir. Popcorn Revenge est même une première mondiale. « La grande nouveauté réside dans le fonctionnement de l'attraction. Sept véhicules vont circuler dans sept pièces différentes, mais le chemin suivi sera aléatoire. C'est cela qui va rendre chaque tour unique pour les visiteurs. »

Et puisque le concept tourne autour du cinéma, les sept pièces vont nous emmener dans des salles de cinéma différentes. Une fois dans celles-ci, quelques scènes mythiques du 7e art seront revisitées sur écran, avec l'apparition de popcorn vivants et stupides. C'est là que les visiteurs pourront entrer en jeu puisqu'ils auront à disposition un pistolet pour viser ces figurines. Le but est au final de récolter le plus de points possible. On retrouve donc l'esprit de deux attractions bien connues de Disney : Buzz l’Éclair pour les pistolets et Ratatouille pour le système de déplacement des véhicules. L'attraction aura une durée de 3 minutes et 40 secondes, avec une capacité de 550 visiteurs par heure.

Après une visite des nouveaux bâtiments de Karma World, une petite marche nous a emmené vers une nouvelle attraction pour les plus petits: Fun Pilot. Un coaster de 9,5 mètres de haut et 190 mètres de long dédié aux enfants à partir de 90 cm, qui atteindra la vitesse de 45 km/h.

Cette attraction ouvre la zone Fun World, une zone colorée destinée aux enfants où le chantier va bon train. Les travaux en cours devraient d'ailleurs être finis dans le courant du printemps, mais aucune date officielle n’a encore été dévoilée. « Tout avance bien et comme prévu, souligne la porte-parole. On espère bien respecter les délais annoncés. »

1,4 million de visiteurs en 2018

Voilà donc pour la phase 2019 des travaux qui se poursuivront jusqu'en 2023. En 2020, c'est toute la zone de l'entrée qui sera modifiée, mais aussi la zone abritant actuellement le Flashback et qui prolonge la zone Fun World.

Les plus gros travaux, et le plus gros investissement, auront lieu en 2021. Le fameux mega coaster verra le jour dans une zone qui n'est pas encore accessible au public. De l'autre côté de la Dyle une zone provisoirement appelée « Exotic » verra le jour en lieu et place de l'infirmerie, des stocks et de la tente VIP. D'ici là, on aura le temps de faire quelques tour dans le Popcorn Revenge ou encore le Fun Pilot.

Walibi a accueilli environ 1,4 million de visiteurs en 2018 et espère augmenter sa fréquentation de 3 à 5 % en 2019.