Les parcs d'attractions sont satisfaits de la perspective qui leur a été donnée par le comité de concertation vendredi de pouvoir - si la situation sanitaire le permet jusque-là - ouvrir le 1er avril prochain. "Nous nous réjouissons de pouvoir ouvrir pour les vacances de Pâques", a commenté une porte-parole de Walibi. "Les vacances de Pâques coïncident avec le moment où nous ouvrons traditionnellement pour la saison. Nous nous réjouissons donc d'avoir eu cette perspective pour ouvrir le 1er avril", a souligné la porte-parole de Walibi.

Les employés du parc mettront donc à profit les prochaines semaines pour peaufiner les préparatifs afin d'accueillir les visiteurs dès le mois d'avril. "Nous avions déjà des protocoles prêts lors de la précédente ouverture mais nous attendons la publication de l'arrêté ministériel pour voir s'il y a d'autres directives", a ajouté la porte-parole du parc wavrien.

Le CEO de Plopsa s'est aussi réjoui de cette annonce. "Tout est bien sûr susceptible de changer, mais nous sommes heureux qu'il y ait déjà un peu plus de perspectives. Dans les parcs Plopsa, nous avons déjà commencé les préparatifs pour la réouverture", a déclaré Steven Van den Kerkhof.

La semaine dernière, le CEO de Plopsa critiquait encore le manque de perspectives après le comité de concertation. Des parcs d'attractions tels que Bellewaerde, Bobbejaanland, Baudouin Park, Plopsa, Sea Life et Walibi avaient même saisi le Conseil d'État, car ils se sentaient injustement traités par les décisions du comité de concertation de maintenir fermer les parcs d'attractions au moins jusqu'au 1er avril. Mais leur recours en suspension en cas "extrême urgence" a été rejeté.