Proxibus de Braine l’Alleud : un chauffeur agressé, la ligne coupée jusqu’au 27 mai

Depuis le vendredi 13 mai, le service Proxibus de la commune de Braine-l'Alleud ne fonctionne plus. En cause : l’agression du chauffeur par une bande de jeunes en fin de service.

Simon Chérot
Proxibus de Braine l’Alleud : un chauffeur agressé, la ligne coupée jusqu’au 27 mai
©DE TESSIERES JOHANNA/DR

Depuis le vendredi 13 mai, le service Proxibus de la commune de Braine-l'Alleud ne fonctionne plus. En cause : l'agression du chauffeur par une bande de jeunes en fin de service. L'agression aurait été verbale mais le chauffeur, bientôt à la retraite, n'aurait pas supporté cet "énième affront". Le chauffeur était un remplaçant, car le chauffeur principal est en congé.

Le service Proxibus est un service mis en place par les communes en collaboration avec la Tec, qui fournit des bus. L'échevin en charge de la mobilité à Braine l'Alleud, Henri Detandt (MR), explique avoir tout fait pour trouver un chauffeur : "nous avons cherché un chauffeur pour effectuer l'intérim, mais ça devient introuvable. J'ai demandé à la société Tec, ils m'ont répondu qu'ils leur en manquaient déjà 70, rien que pour le Brabant wallon".

Aujourd'hui pour pouvoir être chauffeur, même de minibus, il faut un permis D, ainsi que toute une série de tests à passer et des visites médicales régulières. "Nous avons dû renoncer, car nous avons tout essayé",explique encore l'échevin.

Le constat n'est pas nouveau. Il y a deux mois, le ministre Philippe Henry (Écolo) faisait déjà part de son inquiétude au parlement wallon : "Cela constitue effectivement une vraie problématique. Il ne faudrait pas que les usagers pâtissent de ces difficultés. Depuis quelque temps, le Tec constate un manque de candidats qui disposent des compétences et aptitudes nécessaires, voire de motivation pour exercer le métier de conducteur de bus."

Le député André Antoine (LE) évoquait un manque de 40 chauffeurs à l'époque, lorsqu'il avait interpellé le ministre à ce sujet, la Tec parle aujourd'hui de 70 professionnels manquants. Qu'est-ce qui repousse autant les jeunes travailleurs à se tourner vers ce métier ? Trop de formalités ? Des agressions de plus en plus fréquentes ? Ce qui est sûr, c'est que le problème reste bien d'actualité et qu'il est très difficile de remplacer un chauffeur absent dans le Brabant Wallon.

Pour la tournée du Proxibus de Braine-l'Alleud, les navetteurs devront donc attendre le retour du chauffeur principal, qui est en congé jusqu'au 27 mai.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be