Florence Reuter (MR) : “tout ce que préconisent les verts est déjà mis en place par la commune”

Le week-end passé, la Belgique traversait sa première vague de chaleur de l’année. Le groupe Écolo proposait sept solutions afin de rafraîchir Waterloo. Florence Reuter leur répond.

Simon Chérot
Florence Reuter (MR) : “tout ce que préconisent les verts est déjà mis en place par la commune”
©D.R.

Les premières chaleurs estivales ne sont pas passées inaperçues. Des températures exceptionnellement élevées pour un mois de juin ont rythmé le week-end des Belges la semaine passée. L’occasion de relancer le débat sur le rafraîchissement des villes, notamment à Waterloo.

"Tout ce que préconisent les verts au travers de leur communiqué est déjà mis en place par la commune", répond Florence Reuters (MR), la bourgmestre de Waterloo à la sortie de la formation Ecolo dans La DH la semaine dernière. Ceux-ci préconisaient notamment la plantation d'arbres dans les espaces publics, l'installation de fontaines dans les parcs publics, etc.

“Étant en charge de l’aménagement du territoire, des travaux publics et des espaces verts, je suis la mieux placée pour savoir ce que se fait au sein de la commune. Nous avons mis en place plusieurs outils afin de préserver la faune et la flore du territoire, ainsi que la végétalisation de certains espaces publics”.

"Un arbre, une naissance"

Ainsi, "un formulaire en ligne doit impérativement être rempli lorsque l'on souhaite abattre un arbre". Tandis que, pour les projets de construction, une compensation est exigée à chaque permis accordé : "nous exigeons que chaque projet nouveau, sur le territoire de la commune, intègre la plantation d'arbres".

Voici pour la théorie. Mais qu’en est-il en pratique ? Par exemple, le projet d’aménagement de nouvelle place Capouillet, dans le quartier du Chenois, impose bien la plantation de 17 jeunes arbres, mais exige l’abattage de 23 arbres adultes.

Florence Reuter (MR) : “tout ce que préconisent les verts est déjà mis en place par la commune”
©D.R.

"On ne subit pas l'arrivée de l'un ou l'autre promoteur immobilier, on détermine nous-même ce qu'on veut ou ce qu'on ne veut pas pour la commune. Cela passe par la conservation et l'aménagement des espaces verts", insiste pourtant Florence Reuter.

“Nous avons déjà réalisé plusieurs projets et nous en avons encore plusieurs en attente. Des projets comme un arbre pour une naissance ont été réalisés, nous avons également repensé l’aménagement de la place Albert 1er devant la Chapelle royale, etc. Nous avons également pour projet de planter des arbres le long de certaines grandes artères comme la chaussée de Bruxelles”.

Enfin, Florence Reuter rappelle qu’il “ne faut pas oublier que nous avons de magnifiques espaces verts tel que le parc Jules Descampe dans le centre, le bois des Bruyères ou encore le domaine d’Argenteuil.” Suffisant pour convaincre les Ecolos ?

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be