À Braine-l'Alleud, les partis s'engagent à ne pas gouverner avec le PTB en 2024

Une motion de DéFi a été votée presque à l’unanimité lundi soir : les partis siégeant au conseil ne veulent ni de l’extrême-droite, ni du PTB. Quelques membres d'Ecolo se sont abstenus.

Vincent Fifi
À Braine-l'Alleud, les partis s'engagent à ne pas gouverner avec le PTB en 2024
©Belga

À l’initiative du conseiller DéFi Christian Ferdinand, une motion“ visant à réaffirmer l’engagement des partis francophones sur l’ensemble des dispositions adoptées dans les chartes de la démocratie et le code de bonne conduite entre partis démocratiques ”a été soumise aux élus brainois, lundi soir.

Le texte évoque le cordon sanitaire médiatique et politique instauré par les partis démocratiques francophones depuis plusieurs années, et le fait qu’un président de parti (NDLR : celui du MR, Georges-Louis Bouchez) ait brisé ce cordon récemment en débattant avec le président d’un parti d’extrême-droite.

La motion soumise par DéFi invitait donc les présidents de partis démocratiques francophones à refuser la remise en question du cordon sanitaire. Mais elle appelait également le collège à mettre en place des actions communales, unissant les forces vives de l’entité, pour favoriser le dialogue et la compréhension mutuelle entre les communautés religieuses, politiques, ethniques et philosophiques.

Les " considérants ", c'est-à-dire les termes introduisant le texte, précisent que l'extrême-droite et l'extrême-gauche "constituent un réel danger pour la démocratie", et qu'il ne faut pas banaliser ou légitimer l'existence d'une idéologie raciste, xénophobe ou négationniste en débattant avec ceux qui la véhiculent.

Pour Christian Ferdinand, le vote de cette motion, même si ce n’est pas dit explicitement, exclut logiquement que par la suite, ceux qui ont marqué leur accord s’allient avec des partis d’extrême-droite ou d’extrême-gauche au niveau communal.

" Je vous rejoins sur la montée inquiétante de l'extrême-droite, avec ses idées racistes et xénophobes, a commenté Arthur Lambert, pour Écolo. Cependant, la motion met extrême-droite et extrême-gauche sur pied d'égalité. L'extrême-gauche ne porte pas une vision raciste, "excluante", qui s'attaque aux valeurs démocratiques… "

Après quelques discussions sur ce sujet, Christian Ferdinand a proposé de clarifier son texte : on ne discute pas avec l’extrême-droite qui se sert des débats comme tribune à ses idées anti-démocratique, et on peut discuter avec le PTB pour combattre ses thèses, mais sans s’allier à lui.

"Clarification salutaire", a convenu Arthur Lambert tandis que sa colistière Aurélie Maréchal continuait à déplorer "qu'on mélange de pommes et des poires" alors qu'à d'autres niveaux de pouvoir, le cordon sanitaire ne vise que l'extrême-droite.

Le bourgmestre, Vincent Scourneau, est intervenu avant le passage au vote :"La question est simple, êtes-vous prêts à vous associer avec le PTB ou avec l'extrême-droite ? "

IB, DéFI, le MR et le PS ont voté en faveur de la motion. Chez Écolo, Corentin Roulin et Geneviève Boulert les ont rejoints tandis qu’Aurélie Maréchal, Arthur Lambert et Geneviève Durant choisissaient l’abstention.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be