Ils avaient menacé deux enfants et leur nounou à Braine-l’Alleud : des peines de 4 et 3 ans ferme pour une bande sévissant à partir de Charleroi

Sept prévenus étaient poursuivis pour avoir fait partie d’une association de malfaiteurs, au début de 2021. On leur attribue des vols avec violence commis à Goutroux et Braine-l’Alleud, des cambriolages et des tentatives de vol en Flandre et en Brabant wallon ainsi que des vols de plaques d’immatriculation

Les dernières statistiques de la police de la zone de police des Trieux annoncent une diminution des cambriolages dans les habitations. Pour 2020 on signale, une diminution de 40% par rapport à 2019 ce qui donne moins de 200 vols.
prétexte ©Cardon

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mardi Ricardo G, né en 1978 et connu sous plus de 30 alias, à quatre ans d’emprisonnement ferme. Son complice Patrick S., né en 1988, écope de la même peine par défaut et son arrestation immédiate a été ordonnée. Des peines de trois ans de prison sont également infligées à Téo K., Zooran E., Nenad M. et Dragan K., tandis qu’Anna D. écope de deux ans d’emprisonnement. Les sept prévenus étaient poursuivis pour avoir fait partie d’une association de malfaiteurs, au début de 2021. La bande était basée à Charleroi et est impliquée dans plusieurs vols avec violence commis en Flandre, dans le Hainaut et en Brabant wallon. Prises en filature par la police fédérale, deux voitures de l’association avaient été interceptées le 11 mars 2021 dans la région d’Arlon.

Des vols avec violence commis à l’encontre d’occupants de villas cossues à Goutroux, Braine-l’Alleud, des cambriolages et des tentatives de vol en Flandre et en Brabant wallon ainsi que des vols de plaques d’immatriculation ont mis les policiers sur la piste de la bande, notamment grâce à l’exploitation des images des caméras ANPR. À Goutroux, un couple de personnes âgées avait été malmené par les malfrats, qui les avaient ligotées. À Braine-l’Alleud, deux enfants et leur nounou avaient été menacés par les auteurs pour obtenir de l’argent.

Les enquêteurs avaient par recoupement identifié plusieurs véhicules suspects, qui partaient de Charleroi équipés de plaques volées. Une adresse de la rue Turenne avait été discrètement surveillée. Il s’agissait du quartier général de la bande. Lorsque deux véhicules ont quitté cette adresse le 11 mars 2021, ils ont été pris en filature par la police fédérale jusque dans la région d’Arlon. Les quatre occupants se sont arrêtés près d’un bois, ont changé les plaques des voitures et ont dissimulé leur visage sous des masques. Les policiers ont alors décidé d’intervenir, ce qui a donné lieu à une interception agitée, à proximité de l’aire d’autoroute d’Hondelange.

À l’audience, le ministère public avait reconnu qu’il était difficile d’attribuer individuellement aux prévenus les faits de Goutroux, de Braine-l’Alleud ou d’autres vols commis avant l’interception en Luxembourg, puisque les auteurs agissaient masqués. Mais la substitut avait demandé au tribunal de condamner les membres de la bande dans le cadre de l’association de malfaiteurs. C’est cette voie qui a été suivie dans le jugement rendu mardi.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be