Un audit, commandité par les autorités communales et visant à faire la lumière sur des agissements suspects autour de l’ASBL Waterloo Spots, a débouché sur des décisions fortes des autorités communales de la cité du Lion qui ont décidé de reprendre la main sur les activités et infrastructures sportives qui étaient gérées par l’ASBL.

Une bonne chose pour Ecolo qui souhaite aller plus loin dans ce dossier. "Nous ne sommes pas dupes. Cette dissolution de l’ASBL Waterloo Sports ne peut en aucun cas servir à la majorité pour noyer le poisson et pour occulter les responsabilités, également au niveau du contrôle, dans les fraudes relevées par le rapport d’audit du 14 février 2020", explique la locale Ecolo de Waterloo.

Le 23 septembre dernier, Ecolo et MVW (Mieux Vivre à Waterloo) déposaient ce rapport d’audit auprès du Procureur du Roi de Nivelles. À présent, les Verts ont plusieurs demandes à formuler à la majorité en place. "Nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les détournements, vols, abus de biens sociaux, fraudes… relevés dans le rapport d’audit, expliquent-ils. Nous voulons aussi que les différentes responsabilités soient établies, qu’une plainte formelle avec constitution de partie civile soit déposée par la Commune par le biais de son Collège pour récupérer l’argent des citoyens de Waterloo auprès des fraudeurs et bénéficiaires d’avantages indus, que cet argent soit réinvesti dans les infrastructures et les activités sportives pour les Waterlootois et que le point soit débattu en séance publique du conseil communal afin que chacun puisse être informé." À voir s’ils seront entendus… et écoutés.