Vieille connaissance de la justice aclote, Bertrand, de Braine-l’Alleud, s’était fait oublier durant plusieurs années après avoir subi une série de condamnations en correctionnelle. Mais l’an dernier, il est manifestement retombé dans ses travers et la police locale a de nouveau eu affaire à lui.

Tout d’abord, lors d’un contrôle routier, le 7 août 2019. Ressortissant belge, il a présenté aux agents un permis de conduire congolais. Le document a été vérifié et il s’agissait d’un faux.

Le 30 août, alors que d’autres policiers intervenaient à la sortie d’un bar pour tenter de calmer une personne manifestement ivre, Bertrand est venu s’en mêler. La personne qui devait déjà régler ses problèmes avec la police n’a pas apprécié et l’a traité de drogué. Furieux, Bertrand lui a alors administré une gifle magistrale devant les policiers.

Et quelques semaines plus tard, dans un bar, il a entendu parler un groupe de jeunes à propos d’une bagarre antérieure. Il s’est planté devant l’un des membres de la bande, les bras croisés, en lui annonçant qu’il allait lui montrer comment frapper. Et il a alors lancé son pied en plein dans le visage de la victime, qui a eu le nez fracturé.

Poursuivi devant le tribunal, Bertrand n’est pas venu s’expliquer. Il vient dès lors d’écoper par défaut de 18 mois de prison ferme et 800 euros d’amende pour les coups, et de huit mois d’emprisonnement supplémentaire et d’une amende de 1 600 euros pour le faux permis de conduire.