Un registre des visiteurs sera tenu, il y aura un sens de circulation dans la salle des mariages et du gel hydroalcoolique sera fourni. L’exposition annuelle du Royal Photo Club Entre Nous (RPCEN), visible ce week-end et les deux suivants à l’hôtel de ville, sera un peu différente des éditions précédentes. L’essentiel est qu’elle ait lieu, puisqu’elle représente le résultat d’un an de travail pour les membres du club.

Et surtout, pour les Nivellois qui aiment le patrimoine local - ou pour ceux qui ne le connaissent pas ! -, l’événement vaut le détour. Les passionnés de photographie ont en effet arpenté tout le territoire communal pour immortaliser le petit patrimoine religieux. Il y a évidemment les chapelles mais aussi les niches dans certaines façades en ville, ainsi que les potales qui parsèment la campagne aclote.

Le musée communal avait des fiches datant de 1993, et les fabriques d’église avaient réalisé une petite brochure il y a quelques années. Mais il n’existait aucun inventaire précis et illustré. En arpentant les rues et les chemins, les membres du RPCEN ont découvert des potales non répertoriées, et ils ont également constaté que certaines, pourtant recensées, avaient disparu.

Il restait en tout cas largement de quoi faire. Après une sérieuse sélection, 60 photographies ont été retenues pour l’exposition. Elles servent également de base à un diaporama qui devrait tourner pas mal sur les réseaux sociaux à partir de ce week-end, et prend des allures de documentaires puisque les clichés sont accompagnés d’explications historiques ou architecturales.

Une carte est en cours d’élaboration pour donner les coordonnées GPS de l’ensemble des chapelles et potales immortalisées par le club. Et ce remarquable travail est également à retrouver en librairie, puisqu’il a permis l’édition d’un intéressant numéro spécial de la revue Rif Tout Dju.