Un des points du dernier conseil communal de Braine-l’Alleud portait sur l’aménagement de places de parking où seront installées des bornes pour recharger les voitures électriques. Avec l’interdiction des moteurs thermiques à Bruxelles, il y a fort à parier que la demande pour ce type de véhicule va continuer de grimper.

Les emplacements de ces bornes seront répartis à 20 endroits du territoire communal. Ores fournira l’électricité nécessaire pour recharger les voitures. Un second marché sera lancé pour désigner un opérateur qui placera les bornes. D’ici un an, 50 bornes électriques de 22 kW auront été installées dans la commune, ce qui représentera un investissement de 150 000 euros.

Seule ombre au tableau : la Région wallonne a refusé de soutenir le projet. La commune avait demandé un subside de 75 000 euros mais, à la surprise des autorités communales, elle n’a pas été retenue. La raison ? “Les travaux d’aménagement d’espaces de parking et de raccordement ne sont pas éligibles”, a répondu l’échevin.

Interrogé par le député Manu Douette au Parlement wallon ce mercredi, le ministre de la Mobilité Philippe Henry a précisé que la demande n’a pas été retenue pour l’appel à projets Pollec (Politique locale énergie-climat) car elle ne respectait pas les conditions exigées. Ils ont demandé une subsidiation pour la réalisation d’un parking mais sans inclure dans la demande l’implication des bornes électriques.”

Contacté, l’échevin confirme que le projet rentré n’évoquait pas encore l’installation de bornes puisque cela était prévu dans un deuxième temps. Les contacts ont toutefois été noués avec le cabinet du ministre et les subsides devraient bel et bien être accordés.