Le 28 juin 2020 vers 4 h du matin, Michaël roulait à vive allure lorsqu’il s’est engagé sur le ring 0 à Haut-Ittre. Une patrouille de police était dans le coin et a voulu le contrôler mais le jeune homme a accéléré et d’après les agents, il est monté jusqu’à près de 200 km/h avant de sortir au tout dernier moment à la bretelle 25.

Il a descendu la route du Lion à toute allure, grillé plusieurs feux rouges est s’est dirigé vers la gare à 120 km/h. Après avoir doublé un camion dans une zone 30 alors qu’il n’avait aucune visibilité, il roulait à 110 km/h en agglomération, d’après la police. Qui a abandonné la poursuite: elle avait relevé le numéro de plaque et avait même vu distinctement le conducteur, lorsque les agents sont parvenus à porter à sa hauteur sur l’autoroute.

Les agents se sont rendus au domicile du suspect. Qui leur a ouvert la porte en prétendant qu’il était rentré depuis deux heures, après une soirée un peu arrosée, et qu’il était en train de « dessaouler ». Petit souci: il avait encore les clés de sa voiture dans sa poche, le moteur de la BWM était encore chaud et les pneus carrément brûlants…

De quoi se retrouver en correctionnelle, où le Brainois âgé de 24 ans a fait profil bas. Il a expliqué qu’il avait aujourd’hui pris conscience de ce qu’il avait fait ce soir là. Son avocate a précisé que son jeune client, désormais, roulait sur circuit pour assouvir sa passion pour la vitesse sans risquer de mettre d’autres usagers de la route en danger.

Le tribunal s’est montré relativement clément: il inflige au prévenu une peine de travail de 150 heures, qui sera remplacée par 6 mois d’emprisonnement en cas d’inexécution.