La vie politique risque d'être quelque peu modifiée pour les prochains jours au sein de la cité du Lion.

En effet, le Coronavirus s'est invité à la table des négociations. Un échevin a contracté le virus et dans la foulée, c'est l'ensemble du Collège communal qui s'est mis en quarantaine. Ce lundi 12 octobre, il était encore présent à la séance hebdomadaire de cette Assemblée. En conséquence, et bien que les distances de sécurité aient été respectées au cours de la réunion, l'ensemble de ses membres s'est placé en quarantaine, par précaution. Tous subiront un test ce samedi, 5 jours après avoir été en contact avec l'échevin, comme le prévoient les recommandations d'usage.  "Nous nous isolons préventivement, mais nous continuons bien évidemment à travailler depuis notre domicile, commente la bourgmestre Florence Reuter. Cette situation est compliquée à gérer, tant sur le plan professionnel que personnel. Elle nous rappelle surtout que, malgré les mesures de prudence, nous pouvons tous être contaminés. Il est de notre responsabilité à tous de redoubler de vigilance pour protéger nos proches et limiter la propagation du virus." 


Heureusement, il a été établi qu'aucun contact à risque n'a été effectué avec un membre du personnel. Toutefois, toujours par précaution, il a été décidé de renforcer le télétravail au sein des services communaux. Pour l'heure, cette mésaventure ne remet pas en cause l'organisation du WaHFF, dont la tenue est confirmée, mais en se limitant au strict minimum. Approuvé par un virologue il y a quelques semaines, le protocole de sécurité mis en place aux Cinés Wellington sera maintenu. Il permettra aux jurés du festival et aux cinéphiles de visionner les nombreux films et documentaires présentés en et hors compétition officielle.