Waterloo - Braine l'Alleud Les zones de police de la povince ont signé mardi un protocole de synergies judiciaires.


Nos forces de l’ordre devraient être plus efficaces désormais dans leurs missions judiciaires. C’est en tout cas l’objectif du protocole de synergies judiciaires signé hier à l’hôtel du gouverneur à Wavre par les représentants de l’ensemble de police de l’arrondissement judiciaire du Brabant wallon. Une première en Belgique.

Ce projet, long d’un an de travail, est né dans la tête du procureur du Roi brabançon Jean-Claude Elslander. "Les dossiers judiciaires sont de plus en plus complexes, or les zones de police sont petites à l’échelon national. C’est difficile pour elles d’avoir des compétences dans tous les domaines", a-t-il commenté. Et son collègue d’ajouter : "Souvent, on s’est retrouvé à plusieurs sur le même fait, police locale et services judiciaires, a regretté Laurent Blondiau, le directeur judiciaire du Brabant wallon. Un coordinateur est nécessaire et ce sera l’officier de police judiciaire de la zone de police concernée par le fait qui descendra sur les lieux." L’officier sera l’interlocuteur unique dès les premières heures de la gestion du fait. Un autre axe de cette collaboration concerne la diffusion de l’information entre toutes les zones de police et la police judiciaire fédérale de l’arrondissement. "On arrivera peut-être à dominer la délinquance avec tous ces projets", a résumé le procureur brabançon.

Après de nombreuses réunions de groupes de travail et un enthousiasme de la part de toutes les zones de la province, le protocole est enfin sur les rails et produira ses effets dès le 1er juillet prochain.