Waterloo - Braine l'Alleud Ayant écopé de six mois de prison par défaut, un prévenu a confessé son erreur.

Le 2 juin 2018, Jérôme, un quadragénaire de Lasne, s’est engagé sur le parking du MaxiToys de Waterloo alors qu’un véhicule manœuvrait. Le ton est monté avec l’autre conducteur, et il l’a frappé avant de percuter son véhicule. Cité en correctionnelle pour cet épisode peu glorieux, il n’est pas venu se défendre et a écopé de six mois de prison.

Il a dès lors fait opposition à cette première décision, et s’est expliqué récemment sur le banc des prévenus. "L’homme faisait des manœuvres et j’ai klaxonné pour qu’il me voie, a-t-il affirmé . Il m’a fait un geste avant de retourner avec sa voiture et j’ai pensé qu’il allait prendre un bâton ou quelque chose comme ça. Je lui ai mis deux tartes mais je me suis rendu compte que j’avais mal interprété la situation. Je suis reparti dans ma voiture sans voir qu’il reculait. Je l’ai percuté involontairement. J’ai passé cinq minutes à m’excuser quand j’ai compris mon erreur."

On l’accuse aussi d’avoir malmené la femme de la victime, qui a voulu s’interposer. Mais le Lasnois a expliqué que dans le feu de l’action, il ne se souvenait pas de l’avoir touchée. À le suivre, il a seulement paniqué en craignant que l’autre soit armé. "Je ne peux pas me retrouver en prison, ce serait un drame", a-t-il encore expliqué.

Le tribunal a finalement accepté de revoir la sanction infligée par défaut. Jérôme obtient la suspension du prononcé, à condition de suivre une formation centrée sur l’agressivité au volant.