Fin juillet, à la suite du Conseil national de sécurité (CNS), les autorités communales de Waterloo prenaient la décision d’imposer le port du masque partout, que ce soit dans les endroits fréquentés comme les galeries commerçantes et les marchés, ou encore dans la rue.

Mais depuis, et après un nouveau CNS, la situation a évolué et la bourgmestre a décidé d’assouplir quelque peu les règles dans la cité du Lion. "Porter un masque, en rue, quand on est seul sur un trottoir le soir, par exemple, cela n’a pas d’intérêt", explique Florence Reuter.

En conséquence, à partir du 1er octobre prochain, à savoir ce jeudi, le port du masque ne sera plus obligatoire en rue. "Les Waterlootois ont été particulièrement respectueux des règles et bien évidemment, on continue à faire appel à leur bon sens. J’ai eu l’occasion d’expérimenter la chose à Bruxelles. J’étais seul en rue et je devais porter mon masque."

La levée de cette obligation est aussi un signal envoyé vers le commerce local. "On sait que certaines personnes rechignent à venir faire leurs courses à Waterloo car le port du masque dans la rue y est obligatoire. Je pense que cette décision va les soulager et c’est aussi notre manière d’aider encore un peu les commerçants locaux."

Mais attention, on parle bien du port du masque en rue. Dans les endroits fréquentés, il est encore et toujours obligatoire. "Dès qu’il y a du monde, il faut porter son masque, complète Florence Reuter. Je pense notamment aux galeries et aux marchés", conclut la bourgmestre.

La police, de son côté, restera attentive à ce que les règles soient respectées avec un esprit de prévention plutôt que répressif.