Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mardi un habitant de Braine-l'Alleud né en 1991, à 36 mois d'emprisonnement ferme: 30 pour l'agression d'une nonagénaire le 13 décembre 2021 à la sortie du sas d'une agence bancaire de Braine-l'Alleud, et six mois supplémentaires pour rébellion suite à l'arrestation de l'intéressé pour les premiers faits. Le Brainois avait déjà de multiples antécédents judiciaires.

Le 13 décembre 2021, une dame née en 1931 était accompagnée de sa fille pour retirer de l'argent au guichet automatique de l'agence ING de Braine-l'Alleud. Elle est sortie la première du sas et une fois dans la rue, un jeune homme lui a arraché son portefeuille puis a pris la fuite en courant. La victime n'a pas été blessée mais a été traumatisée sur le plan psychologique. Le voleur a emporté environ 700 euros.

Une description assez précise du suspect a pu être donnée par la victime et sa fille. Et une dame qui nettoyait l'intérieur de l'agence bancaire au moment de l'agression a reconnu formellement le prévenu. Les policiers ont débarqué chez lui quelques heures plus tard et ont retrouvé des vêtements et les baskets assez caractéristiques qui étaient portés par l'auteur lors du vol.
Le Brainois a nié et a refusé de les suivre au commissariat, assurant qu'il préférait s'y rendre le lendemain, par ses propres moyens. Les agents lui ont expliqué que ce n'était pas la procédure, mais il s'est rebellé, a refusé qu'on lui passe les menottes et a porté un coup dans les jambes d'un des agents.

Placé par la suite sous mandat d'arrêt mais sous bracelet électronique à son domicile, il n'a pas respecté l'obligation de rester sur place. À nouveau présenté au juge d'instruction, le jeune homme a indiqué qu'être réveillé par le centre de surveillance électronique l'agaçait. Il avait déjà 10 condamnations dans son casier judiciaire dont deux pour rébellion et plusieurs pour vol.