Le 6 septembre 2020, deux hommes ont fait irruption dans un snack de Braine-l’Alleud et l’un des deux brandissait une arme de poing. Ils se sont dirigés vers deux personnes et celui qui était armé a crié "C’est toi qui as touché mon cousin ?" de manière plus affirmative qu’interrogative.

Les deux autres se sont mis au sol et quand l’homme armé s’est approché, l’un d’eux a tenté le tout pour le tout, en agrippant l’arme. Un coup est parti… et personne n’a été blessé. Il s’agissait en réalité d’un pistolet d’alarme. Les agresseurs, ne se sentant plus en sécurité, ont rapidement quitté les lieux et se sont engouffrés dans un 4X4.

Les images de vidéosurveillance ont permis de les identifier. Mohamed M. et Mohamed B. se sont retrouvés sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel. Le premier a avoué qu’il tenait l’arme le soir des faits et a expliqué qu’il voulait faire peur, suite à une agression dont les deux victimes se seraient rendues coupables quelques semaines plus tôt.

"Ils s’en étaient pris à mon beau-frère, un jour qu’il était ivre et qu’il avait sorti son argent dans un bar de Braine, a-t-il expliqué. Je les connais, j’avais peur qu’ils aient un couteau alors j’ai pris le pistolet. J’ai juste protégé ma famille."

Du côté du ministère public, en entendant les prévenus ne rien trouver d’anormal au fait de régler leurs comptes en débarquant armé dans un snack, on a rappelé que nul n’est censé se faire justice à lui-même.

Le tribunal vient de condamner les deux hommes à une peine de 150 heures de travail, qui sera remplacée par six mois de prison en cas d’inexécution.