Des jeunes s'amusent à s'essayer au jeu de non-oxygénation, sans réaliser les risques qu'ils encourent.

Dimitri a eu très peur : dimanche, son fils Noah âgé de 13 ans et des amis se sont essayés au jeu du "rêve indien". Ce challenge à la mode consiste à s’hyper ventiler avant de couper sa respiration. Avec comme conséquences des évanouissements précédés de sensations hallucinatoires. Le jeune Brainois s’est effectivement évanoui dans sa chambre, sans rien dire à ses parents... qui ont fini par l’apprendre le lendemain. "J’ai réuni mes enfants pour savoir pourquoi ils avaient fait ça. Ils m’ont dit qu’ils n’étaient pas au courant du risque qu’ils encouraient", explique le père de famille.

Les ados se sont en fait inspirés d’une vidéo qu’ils ont trouvée sur Instagram et qui tourne auprès des jeunes de Braine-l’Alleud, dans laquelle trois jeunes s’amusent à faire en sorte que l’un d’eux s’évanouisse sur les quais de la gare de Braine. Amusés par l’effet que cela provoque sur leur copain, les jeunes n’ont pas l’air de réaliser les risques que celui-ci vient juste d’encourir.

C’est que ce jeu peut s'avérer particulièrement dangereux. Quand on obstrue les voies respiratoires et que l'on prive ainsi son cerveau d'oxygène, cela peut provoquer la mort, ou des séquelles irréversibles sur le fonctionnement du cerveau. Altération de la mémoire, cécité ou surdité partielle, épilepsie, ou encore risque d'atteinte cérébrale avec vie végétative.

Alerté par les risques que son propre fils a pris, Dimitri a décidé d’alerter le bourgmestre de Braine-l’Alleud sur la problématique. On lui a répondu qu’un cas similaire avait déjà été recensé par le passé et que les services compétents passeraient le mot dans les écoles de la commune.