Waterloo - Braine l'Alleud

Inondations, épidémies, incendies... Les élèves seront préparés à toute situation d'urgence.

La campagne Be-Ready, élaborée par le Centre national de crise (NCCN), a été officiellement lancée mardi pour éduquer les élèves des écoles primaires aux risques de diverses situations d'urgence telles que des inondations, des épidémies ou encore des incendies. Côté francophone, c'est une école primaire de Lillois (Braine-l'Alleud) qui a été choisie pour tester le dispositif. L'opération Be-Ready s'inscrit dans une des missions du centre national de crise, qui consiste à sensibiliser la population à la culture du risque, à l'autoprotection et à la solidarité en cas de crise. Diverses actions sont menées dans ce cadre depuis 2016 afin qu'au-delà d'une approche classique avec les autorités (analyse de risques, planification d'urgence, procédure de gestion de crise, etc.), les citoyens soient également informés et préparés pour tenter de minimiser l'impact des crises.

"Be Ready est la nouvelle action de cette campagne 2016-2019. Les écoles et en particulier les enfants (et via ceux-ci, leurs parents) ont été identifiés comme des groupes-cibles essentiels pour accroitre la préparation de chacun aux risques et aux crises. Formés dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent en effet développer de bons réflexes qu'ils garderont toute leur vie", indiquent les responsables du NCCN.

L'action Be-Ready se compose d'un dossier pédagogique permettant aux enseignants de donner des cours et d'animer leur classe sur le thème des risques, et d'un jeu en ligne téléchargeable gratuitement sur le site www.info-risques.be.

Le dossier pédagogique est adapté à l'âge des élèves des écoles primaires, et trois niveaux différents sont prévus en fonction des trois degrés de l'enseignement. Quant au jeu en ligne, il s'adresse aux enfants âgés de 8 à 12 ans et peut compléter l'enseignement reçu en classe, mais on peut aussi y jouer sans connaissance de base.

Le projet global a été élaboré par le CNNC en collaboration avec le SPF Intérieur, le Centre de cybersécurité Belgique et la Croix-Rouge de Belgique.