Lors du dernier conseil communal, le projet d’installation des panneaux photovoltaïques sur le site Sodever était à l’ordre du jour. En effet, le Collège était invité à approuver les conditions du marché relatif à l’installation des panneaux sur le site, situé chaussée de Tubize, et également d’autoriser le Collège à attribuer le marché par procédure ouverte. “Ce parc photovoltaïque est un projet de très grande ampleur et il est très porteur dans l’objectif de développement durable de la commune”, explique Christian Ferdinand (DéFI).

Le contrat avec Sodever est conclu pour 30 ans, et renouvelable. La commune a précisé que la Région wallonne n’avait pas encore donné son accord pour un éventuel financement, et qu’elle gardait sous la main la Société régionale d’investissement de Wallonie qui pourrait leur accorder des financements. Du côté de l’opposition, l’incompréhension est totale. “Ce qu’on ne comprend pas, c’est pourquoi la commune investit pour fournir de l’électricité à UCB, une société privée”, explique Olivier Vanham (Intérêts Brainois). Christian Ferdinand s’est étonné que l’opposition se questionne sur le fait de participer à ce projet pour UCB, alors que de nombreuses personnes se montrent contre la privatisation de certains secteurs.

De plus, le projet initial a été modifié car le parc passe de 13 à 19 hectares, et le loyer à verser à Sodever tourne entre 22 000 et 32 000 € par an. Selon Olivier Vanham, ce serait donc 13,5 millions d’euros à investir alors que certains points restent flous. “Notre PST prévoyait de produire 10 % d’électricité domestique consommée sur le territoire et on va arriver à en produire 20 %. Sans UCB, à qui nous allons la fournir ?”, demande bourgmestre Vincent Scourneau. Il ajoute que les bénéfices pourront grimper jusqu’à 4 millions de certificats verts, ce qui permettra de réduire les charges des brainois. IB s’est positionné contre lors du vote.