Un demi-siècle à prôner le plaisir de l’effort.

La remise des challenges estivaux aux membres de l’Union sportive Braine-Waterloo (USBW), samedi soir à Ophain, a été suivie d’une soirée spéciale. Il s’agissait de marquer les cinquante ans du club fondé le 24 août 1969.

À l’époque, une trentaine d’athlètes de l’antenne brainoise de l’Union Saint-Gilloise ont pris leur destin en main, et fondé un véritable club. Le début d’une belle aventure : aujourd’hui, l’USBW compte environ 450 athlètes qui participent à des compétitions et on peut y ajouter 300 autres qui viennent moins régulièrement, ou ne sont pas intéressés par la compétition.

"Nous avons un groupe ‘Elites’ et on est dans les 24 meilleurs clubs belges, confirme le président Olivier Parvais. Mais le haut niveau n’est pas notre objectif : le but est que chacun prenne du plaisir à pratiquer un sport. Chez nous, tout le monde a la même valeur et chacun a droit à un entraîneur de qualité. Nos athlètes ont de 4 à 74 ans et l’école de jeunes est complète : elle compte 220 athlètes."

De 6 à 12 ans, c’est plutôt une approche ludique qui est privilégiée. Manifestement, ça paie : les jeunes de 12 à 18 ans commencent à performer et certains se classent parmi les meilleurs.

En 2004, une fusion a été opérée et l’association est devenue l’Union sportive Braine-Waterloo. Grâce au dévouement d’une soixantaine de bénévoles et au soutien de la commune, on peut à l’heure actuelle pratiquer toutes les disciplines de l’athlétisme au stade Gaston Reiff.

"Toutes sauf le lancer du marteau : on ne veut pas massacrer le terrain de football !", sourit le président Parvais.