Il y a tout juste un an, Brüsel, librairie phare du centre de Bruxelles, installait sa deuxième antenne à Waterloo. Mais l’idée n’est pas venue seule… Et je dirais même plus (comme dirait Dupont), elle est arrivée après celle du festival qui animera la cité du Lion du 20 au 22 mai.

Pour Reynold Leclercq, gérant de la librairie, faire de Waterloo la nouvelle cité du 9e art, sonnait comme une évidence. "Je suis ami de longue date avec les gérants du Pêle-Mêle. Lorsqu’ils se sont installés à Waterloo, c’était un signe que le terreau était fertile."

Mais, si l’idée germait depuis un certain temps, c’est sa rencontre avec le Premier échevin Yves Vander Cruysen, décédé depuis lors, qui changea la donne. "Avec Manu Scarmure, nous sommes allés voir l’échevin pour lancer l’idée d’un festival, l’idée a été accueillie avec enthousiasme, ce qui n’arrive pas à Bruxelles. Il y a une réelle envie de la part de la commune de redynamiser la ville et ça se ressent."

Une fois l’idée du festival lancée, Reynold s’est mis à chercher un emplacement pour s’implanter à Waterloo. C’est son ami, Manu Scarmure, co-organisateur du festival, qui trouva la perle rare. "Il est passé un jour et a vu le bâtiment à louer. Trois jours après, je signais le bail."

"Sans Brüsel, il n’y aurait pas de festival"

Avec plus de 30 ans dans le milieu de la bande dessinée, Reynold à un carnet d’adresses plus long qu’une collection manga One Piece complète. C’est lui qui s’est occupé de la sélection des artistes. Il s’occupe également de la coordination et du planning des dédicaces durant les trois jours du festival. "Nous avons de très grands auteurs qui vont nous rendre visite lors de ce festival. Des gens qui ne viennent pas spécialement de loin, mais que tout le monde s’arrache. L’idée est de privilégier les auteurs belges qui sont actifs. Nous avons une renommée à défendre !"

Waterloo, berceau du neuvième art

Le Brabant Wallon et Waterloo en particulier sont des terres d’accueil de la bande dessinée. De Tintin à Blondin et Cirage, en passant par Lucky Luke, de nombreux auteurs ont vécu et vivent encore sur nos terres.

Le challenge du festival et de la librairie Brüsel, selon son patron, est de rendre à Waterloo sa grandeur en matière de 9e art. "Waterloo est toujours réduite à sa bataille, à son lion, mais on oublie trop souvent que la ville est le berceau du quatuor le plus célèbre du 9e art."

"Nous voulons créer un événement pérenne et important pour la région. Pour l’instant, l’idée est de le faire une année sur deux, en alternance avec le Waff."