La convention de mise à disposition approuvée à l’unanimité par le conseil communal.

Cela fait des années qu’on en parle, aussi bien à Braine-l’Alleud qu’à Braine-le-Château. L’ancienne ligne 115 appartenant à la SNCB, devenue un chemin, constitue une alternative idéale pour les cyclistes et les piétons qui veulent éviter la circulation et les soucis de sécurité sur la chaussée de Tubize. Mais divers obstacles n’étaient pas évidents à lever.

C’est fait à présenT . La Région wallonne, il y a quelques mois, a signé un bail emphytéotique avec la SCNB et le conseil communal de Braine-l’Alleud, cette semaine, a approuvé une convention de mise à disposition de la commune par la Région. La commune doit y réaliser un pré-Ravel via un empierrement, et la Région le transformera à terme en un véritable Ravel.

"Excellente nouvelle", a souligné Olivier Vanham, en précisant qu’il s’était investi pour que le dossier avance au sein du cabinet du ministre CDH Carlo Di Antonio. Et l’opposition Ecolo est également enthousiaste, tout en posant la question de la réparation des ouvrages d’art et d’un projet de passerelle lié à la "route Feder".

Les ouvrages d’art, en particulier les deux impressionnants viaducs de briques sur lesquels passe le chemin, constituaient des pierres d’achoppement du dossier. Finalement, leur rénovation sera de la compétence de la Région, la commune n’étant chargée que de l’entretien ordinaire du chemin.

Quant au projet de passerelle en métal et en bois qui supportera le futur Ravel à son point de passage au-dessus de la route Feder, sa réalisation sera la première étape concrète du dossier Feder, et son financement est prévu dans ce cadre. Des négociations avaient été menées antérieurement avec la SNCB, et le permis est octroyé. La commune attend le feu vert de la Région pour passer à l’action.