C’est ce début janvier qu’a démarré ce nouveau projet de livraison à vélo entre les commerces de proximité waterlootois et les clients. Le premier mois, les frais sont totalement à charge de la commune de Waterloo. Le vélo, un biporteur électrique blanc et vert équipé d’un bac de transport, a été conçu par la société Peddel. Celle-ci avait déjà mis en place un pousse-pousse électrique à Nivelles en juin dernier pour transporter les citoyens, sur demande.

L’échevin du Commerce, Brian Grillmaer, explique l’origine de ce projet : "Tout a été très rapide. Nous avons rencontré le fondateur de Peddel, Samy Touri, en décembre et nous avons finalisé le projet début janvier afin d’être prêts pour les soldes ."

Le but de la commune est triple : elle veut soutenir les commerces de proximité, ainsi que permettre aux citoyens qui ne peuvent pas se déplacer de faire leurs achats en ligne ou par téléphone, et enfin d’encourager la mobilité douce. Ce dernier point est souligné par Cédric Tumelaire, l’échevin de la Mobilité : " Le vélo contribue à désengorger et à apaiser la circulation mais se veut aussi silencieux et moins polluant. Il nous a semblé évident que l’idée mérite notre appui ." En effet, les petites courses posent le plus problème dans la lutte contre la pollution atmosphérique en ville car hors campagne, près de 50 % des trajets en voiture sont inférieurs à 3 km.

Pour bénéficier de ce service de livraison, chaque citoyen peut commander ses produits sur Internet ou par téléphone auprès d’un commerçant de Waterloo (hors Horeca) et c’est ce dernier qui prendra contact avec le livreur. Pour être livré le jour même, il faudra commander avant midi. Jusqu’au samedi 30 janvier, ce service est totalement pris en charge par la commune de Waterloo. Après, il coûtera 8,75 euros par livraison. Pour savoir quels commerces participent à l’action, rendez-vous sur son site web, ou bien renseignez-vous par téléphone.

Si tout fonctionne comme sur des roulettes, la commune envisage éventuellement de prolonger l’action.