L’opposition, composée d’Ecolo, Intérêts Brainois et PluS, a choisi d’adapter son droit de tirage, décidé lors du dernier conseil communal de Braine-l’Alleud. Cette mesure, qui fait partie du plan de relance d’1,8 million d’euros, consiste à accorder une enveloppe de 1 000 euros à chaque conseiller communal afin qu’il puisse soutenir une association ou un commerçant de son choix.

Sauf que l’opposition voudrait que cet argent soit octroyé aux publics fragiles et éviter à tout prix le clientélisme. " Nous avons décidé de faire un appel à projets unique car nous voulons une opposition constructive. Nous avons donc réuni nos droits de tirage pour les distribuer à une ou plusieurs associations qui répondront à cet appel ", explique Manon Bourgeois, cheffe de groupe du parti PluS. Les quatorze conseillers de l’opposition proposent ainsi un appel à projets de 14 000 euros.

Le but est ainsi de distribuer cet argent à des " associations de droit ou de fait, entreprises, acteurs de l’économie sociale et solidaire, institutions établies ou collectifs informels ", installés sur le territoire communal.

La structure qui répondra à cet appel doit proposer un projet à réaliser début 2021. " On voudrait que cet argent se répercute sur les publics les plus précarisés à la suite de la crise du Covid-19 ", complète Annelies Lejeune, du groupe PluS. Les secteurs Horeca et du commerce de détail étant déjà soutenus par des mesures mises en place par la commune, l’opposition veut viser les secteurs affectés qui sont hors du champ d’application initial.

Les projets seront reçus jusqu’à fin novembre et seront ensuite sélectionnés par un jury composé de deux représentants des trois partis de l’opposition. Ces derniers présenteront les projets à la commune et les résultats devraient être communiqués avant la fin décembre.