Beaucoup moins actif que certains de ses collègues sur les réseaux sociaux, le bourgmestre de Braine-l’Alleud, Vincent Scourneau, a posté sur Facebook un message à destination des habitants, hier soir. C’est que les nouvelles, sur le front du coronavirus, ne sont pas réjouissantes.

Le maïeur reçoit des rapports quotidiens et il confirme avoir appris l’apparition de plusieurs clusters dans la commune. Sur la semaine qui vient de s’écouler, 21 nouveaux cas ont été répertoriés à Braine-l’Alleud. "Je ne veux pas inquiéter la population mais mon message a pour but de montrer que nous ne sommes pas sortis d’affaire, confirme Vincent Scourneau. La piqûre de rappel de Sophie Wilmès il y a quelques jours, ce n’était pas par hasard. Les gens ont l’impression que les choses s’estompent avec le temps mais ce n’est pas le cas. On n’est pas comme en mars ou en avril, mais on revient à la situation de juin… Ce n’est pas le moment de relâcher."

Sur les réseaux sociaux, le bourgmestre brainois a donc rappelé publiquement les gestes barrières et leur importance. Au niveau local, aucune nouvelle mesure ne sera prise à ce stade, mais le port du masque reste obligatoire en centre-ville. Et alors que le retour du marché hebdomadaire en centre-ville avait été envisagé, il n’en est plus question pour l’instant. "Il y a un risque qui pèse sur l’ouverture de la piscine, glisse Vincent Scourneau. J’attends avec angoisse ce qui sera décidé lors du prochain Conseil national de sécurité."