Le musée Wellington de Waterloo a présenté vendredi une exposition qu'il proposera à partir de samedi et jusqu'au 5 septembre prochain, intitulée "L'Empire en Playmobil". Elle est composée d'une grande maquette d'environ sept mètres sur cinq évoquant la bataille de Waterloo à l'aide d'environ 1.200 Playmobil, et plusieurs dioramas reconstituant des scènes célèbres de la vie de Napoléon comme le Pont d'Arcole, la veillée aux flambeaux d'Austerlitz, l'école militaire de Brienne, le sacre et le couronnement... 

© Belga

Le Bordelais Laurent Lafont, qui a fait des installations en Playmobil son métier, est l'auteur de ces dioramas. Pour reconstituer la bataille de Waterloo, il a été aidé par Robert Borriello. Les personnages sont des Playmobil mais les uniformes et les accessoires (sacs à dos, chapeaux...) ont pour une bonne part été créés par les passionnés pour rester au plus près des équipements militaires de l'époque. La maquette de la bataille de 1815 présente également plusieurs bâtiments emblématiques réalisés avec des pièces Playmobil, parfois modifiées pour restituer l'architecture ou la couleur des fermes de la Haie Sainte, de la Belle Alliance, de la Papelotte...

© Belga

La maquette ne présente pas le champ de bataille à un moment donné de la journée du 18 juin 1815, mais rassemble plutôt des épisodes connus des combats avec des charges de cavalerie, la formation des carrés anglais, l'arrivée des Prussiens...

Pour le musée Wellington de Waterloo, qui a obtenu le label "2021 Année Napoléon" de la Fondation Napoléon, l'idée est de proposer, à l'heure où les expositions se multiplient pour célébrer les 200 ans de la mort de l'Empereur, une vision différente et destinée aux familles. Un cahier pédagogique a également été élaboré pour les jeunes visiteurs. Pour Véronique Maton, la responsable des expositions au musée Wellington, les Playmobil permettent de s'adresser à un public large, avec une exposition à la fois ludique et pédagogique.

© Belga