Pour respecter les règles sanitaires, les marchés de vendredi et dimanche déménagent

Le Conseil national de sécurité a donné son feu vert pour la reprise des marchés en plein air mais les contraintes sont strictes. À Braine-l’Alleud, la commune voulait relancer les marchés du vendredi et du dimanche rapidement, mais en respectant à la lettre les instructions du Fédéral. Ce qui n’était pas possible en les laissant à leur place habituelle.

Il fallait en effet respecter une distance minimale entre les étals, une largeur suffisante dans les allées, instaurer un sens de circulation pour éviter les croisements, et s’assurer que la norme d’un visiteur par 1,5 mètre d’échoppe soit respectée, donc assurer un certain comptage.

Après avoir retourné le problème dans tous les sens, les autorités ont exclu la place du Môle (trop étroite), la Grand-Place (trop petite avec trop d’accès) et le parking de la Cure (comptage impossible et muret facile à enjamber). Finalement, le seul endroit où les mesures peuvent être appliquées relativement facilement, ce sont les deux parkings qui jouxtent le Pont Courbe.

Ils sont vastes, ne comportent qu’une entrée et une sortie, et sont situés dans le centre. C’est là que dès ce vendredi matin, se tiendra le marché où on retrouvera la trentaine de maraîchers abonnés et quelques “volants”. Le marché de dimanche s’y tiendra également.

Quand au marché de produits locaux annoncé pour ce printemps à Lillois, la crise sanitaire n’a pas permis de le lancer mais l’idée n’est pas abandonnée. Elle sera bien mise en œuvre mais aucune date n’est fixée pour le moment.