L’an dernier, la commune de Waterloo avait innové en déménageant le village de Noël et sa quarantaine de chalets à l’esplanade de la Maison communale. Un spectacle de son et lumière avait été projeté sur la façade de l’Académie de Musique pour dynamiser le marché.

Cette année, le scénario risque d’être bien différent : "On aurait pu retenter le spectacle, mais avec les nouvelles mesures, c’est beaucoup trop compliqué car cela rassemblerait beaucoup de monde au même endroit", explique Brian Grillmaier, échevin du Commerce.

Quant au marché de Noël en lui-même, son organisation est plus que compromise : "La forme du marché telle qu’on la connaissait, il faut l’oublier", indique l’échevin. Cependant, d’autres pistes sont déjà à l’étude, comme un concours qui rembourserait les achats de Noël : "On réfléchit à des actions afin de mettre les commerçants en avant, dans l’idée d’inciter les gens à faire leurs courses chez eux plutôt que sur internet. Sinon, c’est signer l’arrêt de mort des commerçants à Waterloo", conclut-il.