La police brainoise a mené une dizaine de contrôles samedi soir dans des établissements horeca de l’entité afin de s’assurer que les mesures sanitaires étaient bien respectées mais elle n’a pas dû verbaliser, nous a confirmé le chef de corps de la zone.

Mais que l’on ne s’y méprenne pas : ce ne sont pas suite à ces contrôles que le Nord Express, la brasserie bien connue située en face de la gare de Braine-l’Alleud, affiche portes closes. Cela fait maintenant dix jours que l’établissement a fermé brutalement ses portes. Sam et Alain, les propriétaires ont laissé un mot à leurs clients, à l’entrée du bar et sur Facebook.

LIRE AUSSI : Entre contaminations et pertes financières, les patrons du Nord Express à Braine-l'Alleud préféreraient que l'horeca ferme

En voici un extrait : “Nous avons été informés par le service de tracing de la présence de plusieurs cas positifs au coronavirus ayant fréquenté nos lieux. À contrecœur pour l’exercice de notre métier mais dans un élan de cœur en pensant à vous, nous avons pris la décision radicale de placer l’établissement tout entier en quarantaine de sept jours à compter de ce vendredi 2 octobre à midi. Confiants par rapport aux mesures de protection que vous et nous avons, jusqu’ici, tenté de respecter au mieux, nous ne pouvons toutefois pas exclure la possibilité théorique d’une contamination. C’est cette possibilité qui nous a décidés d’agir de la sorte et, ainsi, à mettre au premier chef de nos préoccupations la santé de tout un chacun.”

Les patrons invitent dans ce message les clients qui auraient eu des contacts rapprochés, c’est-à-dire à moins d’un mètre et demi de distance, sans masque et pendant plus de 15 minues, à prendre contact avec leur médecin pour voir s’il y a lieu de réagir.

Vendredi dernier, les tenanciers ont annoncé que la brasserie ne rouvrirait pas ses portes comme annoncé : ils attendent toujours les résultats complets des tests PCR réalisés sur les membres du personnel.