Ça bouge à nouveau du côté des rues des Liniers et des Drapiers, à Wavre : le projet dit Rive verte va faire l’objet d’une nouvelle réunion d’information préalable à l’étude d’incidences sur l’environnement dans le cadre d’une demande de permis d’urbanisation d’un site de quelque 6 hectares derrière le Delhaize d’un côté et la Dyle et le Lara Hockey Club de l’autre.

Cette réunion se tiendra le jeudi 5 mai prochain à 19 h dans la salle des Fêtes de l’hôtel de ville de Wavre.

L’objectif est non seulement de permettre aux demandeurs, Maxigroupe (Grez-Doiceau) et International Real Estate (Mont-Saint-Guibert) de présenter leur projet, mais aussi au public d’émettre ses observations, remarques et alternatives techniques qui devraient être abordées dans l’étude d’incidences.

© AFP

Une telle réunion d’information avait déjà eu lieu en décembre… 2013. Il était alors question de quelque 400 logements. Le Plan communal de mobilité de la Ville de Wavre, où ce projet est évoqué, parle d’un écoquartier de 40 villas et plus ou moins 322 appartements.

Désormais, le projet envisage la création d’environ 335 logements, à savoir plus ou moins 30 maisons dont des bifamiliales et des appartements pour le solde.

Si les détails du projet sont réservés pour la réunion d’information, voici déjà ses grandes lignes présentées par l’architecte Marie-Yvonne de Saint-Georges, du bureau d’architecture EPU-re (Hévillers).

Il est prévu une gradation des gabarits des constructions en remontant vers la Dyle, pour respecter l’orientation bioclimatique du site. Les villas seront construites du côté des villas de la rue des Drapiers. Des immeubles à appartements rez +3 et +4 étages sont prévus de même qu’un immeuble rez +7 du côté de l’immeuble rez +9 déjà existant rue des Liniers, "mais à bonne distance et avec du recul".


Au niveau de la circulation, "l’intention est toujours la même : des voiries résidentielles très lentes pour que le lieu soit favorable à la promenade plus qu’aux passages motorisés. On insiste davantage sur le caractère parc et promenade du site".

Une passerelle cyclo-piétonne passant au-dessus de la Dyle est toujours prévue. En ce qui concerne la gestion de l’eau, "aucun flux supplémentaire n’arrivera dans la rivière. On va retenir l’eau avec des bassins de retenue notamment."

qsdfqsdfgqsdfg

La suite ? Le projet sera affiné en fonction des résultats de l’étude d’incidences et fera l’objet d’une enquête publique en vue d’obtenir son permis d’urbanisation.

Du côté de la Ville de Wavre, la bourgmestre Françoise Pigeolet ne fait aucun commentaire, attendant la réunion d’information préalable.