Alors que le monde du 7e Art vient de subir l'une de ses pires crises, l'édition 2020 du Waterloo Historical Film Festival (WaHFF) sonnera comme un symbole. Devenu incontournable pour bon nombre de cinéphiles, le WaHFF offre depuis 2013, une sélection d'avant-premières et de films de qualité inédits en Belgique. L'occasion de partager un plaisir cinématographique, de parcourir l’Histoire et de partir à la rencontre de réalisateurs et acteurs, reconnus ou émergents.

Pour cette nouvelle édition, une fois encore, l’équipe de sélectionneurs a visionné plus de 200 réalisations, issues des quatre coins du monde, pour proposer le meilleur des films de fiction et des documentaires à thématique historique. Au programme ? De l’action, de l’aventure, des fresques épiques et des récits plus intimistes pour voyager à travers le temps. À présent, les organisateurs s'attellent à l'accueil d'invités talentueux, tout en respectant les règles de voyage spécifiques à cette période particulière.

Du cinéma, mais pas que


Durant le festival, les mesures sanitaires seront évidemment respectées pour assurer la sécurité de tous. Des adaptations devront donc être réalisées par rapport aux années précédentes. Ainsi, le "WaHFF Village", qui permettait de se retrouver après les séances, ne sera pas érigé cette année. Mais le 8e WaHFF ne sera pas une édition a minima pour autant : spectacles, concerts, activités pour enfants, reconstitutions gastronomiques animeront Waterloo. Ils se dérouleront dans des lieux pouvant garantir les distances requises entre les différents groupes de spectateurs. Ceux-ci pourront prolonger la fête, dans leurs "bulles" respectives au sein des établissements Horeca partenaires qui ont tous maintenu leur soutien au festival et se joignent à cette volonté de faire vivre la Culture à Waterloo.

Après plusieurs mois d'incertitudes, ce festival permettra donc à chacun des films sélectionnés d'enfin rencontrer son public sur grand écran. Il transmettra aux spectateurs des émotions que seul le cinéma peut procurer. Et prouvera, s'il le fallait, que le lien entre Histoire et 7e Art ne cessera jamais d’exister !