Waterloo - Braine l'Alleud Des travaux sont en cours jusqu’au 18 octobre sur la chaussée de Tervuren.

Avec le temps, les arbres, comme les êtres humains, vieillissent et peuvent tomber malades. Dès lors, il devient parfois risqué de les préserver car ils peuvent tomber à n’importe quel coup de vent un peu trop violent. Et c’est malheureusement le cas pour les 21 marronniers qui se trouvent actuellement sur la chaussée de Tervuren à Waterloo.

Les autorités communales n’ont donc, à contrecœur, eu d’autres choix que de les couper et de réaménager complètement la chaussée en procédant à des replantations et à la mise en place d’une piste cyclable et d’un trottoir entre Joli-Bois et le Ring, à hauteur du lycée de Berlaymont. Il faut savoir que ces arbres étaient condamnés à mourir dans les cinq ans avec un risque élevé que certains pathogènes ne contaminent d’autres arbres, d’autant plus que leur alignement favorise sans conteste la propagation de cette maladie extrêmement résistante aux antibiotiques.

Tant pour préserver la beauté de la chaussée de Tervuren que pour des questions de budget, il a été décidé d’effectuer ces travaux en quatre phases étalées sur plusieurs mois. La première a donc débuté ce lundi et se poursuivra jusque vendredi. Elle concerne la coupe des 21 marronniers situés sur la partie Sud entre Joli-Bois et la drève Richelle, côté des numéros pairs.

Dans la foulée de ces travaux, d’autres au niveau des canalisations seront également réalisés sur ce tronçon. Enfin, contrairement à ce que certains seraient amenés à penser, la chaussée de Tervuren ne perdra pas de son charme car de nouveaux arbres y seront plantés à la prochaine saison hivernale. L’esquisse de réaménagement a d’ailleurs été confiée à un bureau d’études.