Si certains voulaient se rafraîchir sur les rivières wallonnes, c’est raté.

Nous vous en parlions il y a deux semaines, la sécheresse frappe les cours d’eau et rivières en Wallonie. La nature est bien la principale victime, mais aussi les loueurs de kayak et ceux qui aiment naviguer. Si pour pouvoir monter dans un kayak, il fallait jusqu’il y a peu se diriger vers l’Amblève, où tous les tronçons étaient accessibles, la Lesse, où on n’en comptait que la moitié ou la Semois, où un seul des trois tronçons était navigable, la situation s’est détériorée ces derniers jours.

Désormais, la pratique du kayak est tout simplement interdite sur tous les cours d’eau habituellement accessibles. La canicule que nous connaissons n’y est évidemment pas étrangère, mais elle n’a mis que le coup final à un problème qui dure depuis plus d’un mois désormais.

Les loueurs de kayaks auraient pu profiter de la canicule pour attirer des centaines de clients, mais il ne sera finalement rien.