Waterloo - Braine l'Alleud L’enquête publique est clôturée et une réunion de concertation est prévue le 27 juin.

L’enquête publique sur le permis sollicité par un promoteur qui veut reconvertir le site de l’ancien lycée, en plein centre-ville, est clôturée. Après un mois, elle a donné lieu à environ 1 500 réclamations.

Jean-Marc Wautier, l’échevin de l’Urbanisme, relativise. Certes, c’est un mouvement massif mais il n’y a pas que des lettres de riverains directement concernés voire inquiets du projet. Les opposants ont également proposé des lettres pré-imprimées qu’il suffisait de signer et certains signataires habitent dans d’autres communes. Voire à l’étranger pour quelques-uns qui ont signé la pétition mise en ligne. D’autres réclamants ont également signé la version papier et la version internet.

De toute façon, comme le projet implique une modification de voiries - en réalité, un simple élargissement de trottoirs, la nouvelle voirie interne restant privée -, une réunion de concertation est obligatoire dès lors que plus de 25 réclamations ont été enregistrées.

Cette réunion aura lieu le 27 juin à 18 h 30, à la commune. En théorie, la procédure veut que l’on n’y aborde que ce qui concerne les voiries, et avec seulement cinq représentants de chaque partie (commune, promoteurs et réclamants). Dans la pratique, si tout le monde est d’accord ce jour-là, le point formel sur les voiries sera d’abord examiné, puis on pourra passer à une discussion plus large concernant les autres facettes du dossier.

Parmi les motifs d’inquiétude qui reviennent le plus souvent dans les réclamations, outre le débat philosophique sur l’opportunité d’implanter une grande surface, les lettres parvenues à la commune évoquent le gabarit des trois immeubles prévus, la densité d’habitat, le parking et la mobilité dans le centre-ville.