Le chat de Marie-Sarah avait disparu mais a fait son retour pour le plus grand bonheur de la famille.

C’est sans aucun doute la belle histoire de la journée. Il y a quatre mois, en août dernier, la Waterlootoise Marie-Sarah partait en vacances, laissant la gestion de son chat à une personne qui venait le nourrir. Libre d’aller et venir à sa guise, Rio s’est baladé mais trois jours seulement après le départ de sa propriétaire, il n’a plus donné signe de vie. "Nous avons attendu un jour ou deux en espérant qu’il revienne de lui-même, explique Marie-Sarah. Pendant ce temps, nous l’appelions plusieurs fois par jour. Ensuite, nous avons fait le tour du quartier en l’appelant. Puis, nous avons mis une publication sur Facebook pour signaler sa disparition."

Mais rien n’y fait : Rio restait introuvable et ne donnait plus signe de vie. Les mois passèrent et la motivation pour retrouver ce petit chat diminuait petit à petit. "C’est vrai que j’ai pensé au fait qu’il aurait pu être écrasé par une voiture et que les ouvriers communaux l’auraient ramassé mais ne l’auraient pas signalé. Mais pour ma sœur, cette option n’était pas envisageable. Elle a toujours gardé espoir en son retour."

Et elle a bien fait. Car tel un cadeau de Noël avant l’heure, il y a quelques jours, Marie-Sarah recevait un appel inattendu. "Notre vétérinaire m’a envoyé un message en me demandant de l’appeler urgemment. J’ai d’abord pensé à une catastrophe mais lorsqu’il m’a dit : on a retrouvé votre chat . Je lui ai posé la question ‘R io ?’ car j’étais étonnée, sourit la Waterlootoise, heureuse de retrouver son chat parti en vadrouille depuis quatre mois. J’étais folle de joie et je ne me souviens même plus du reste de notre conversation. On a été le chercher à l’association Help Animals à Braine-le-Château. C’est une dame de Braine-l’Alleud qui a pour habitude de nourrir les chats sauvages de son quartier qui s’est rendu compte après deux trois mois que Rio n’avait rien d’un chat sauvage. S’inquiétant du froid, elle a pris l’initiative de demander à l’association de le prendre en charge pour qu’il ne passe pas l’hiver dehors."

Rio est donc de retour chez lui, en parfaite santé et "il ne réclame plus pour sortir et passe son temps à ronronner près de nous. Sans oublier qu’il réclame toujours autant à manger", conclut Marie-Sarah.