Le 18 août 2019, à Braine-l’Alleud, Régis H. a rencontré un autre homme, comme lui d’origine africaine, et le ton est monté entre eux. D’après ce que la police a compris par la suite, il s’agissait d’une histoire de prêt d’argent mais plusieurs éléments du dossier laissent penser, d’après ce qu’on en a dit devant le tribunal correctionnel il y a un mois, à une transaction portant sur du cannabis qui aurait mal tourné.

Mal au point de prendre un tour judiciaire, mais cela aurait pu être encore plus grave encore puisque du côté du ministère public, on a cité Régis H, âgé de 31 ans et pour l’instant sans domicile connu en Belgique, pour s’expliquer sur des faits qualifiés de tentative de meurtre. En effet, les deux hommes en sont venus aux mains et le prévenu a sorti un couteau, qu’il a planté sous l’aisselle de son rival.

L’expert qui a examiné la victime a précisé que la lame n’était pas passée loin d’une artère. Si elle l’avait touchée, l’homme pouvait décéder sur place en quelques minutes seulement.

Régis H., lui, a prétendu que c’était un coup accidentel, à l’occasion d’une bousculade. Cette version n’a guère convaincu le ministère public et l’intéressé n’était pas à l’audience pour donner plus d’explications sur la scène. Le dossier a été examiné par défaut et une peine de deux ans de prison avait été requise.

Le jugement est tombé vendredi et il est plus sévère : le trentenaire écope de trente mois d’emprisonnement ferme.