Cela fait maintenant deux ans que les automobilistes doivent zigzager entre les cônes de signalisation, sur la N5, à l'approche de la ferme Mont-Saint-Jean à Waterloo. Ces travaux, gérés par la Sofico, gestionnaire des nationales et autoroutes en Wallonie, visent à sécuriser le carrefour formé par la sortie n°25 du R0 et la N5. Concrètement, il fallait créer un rond-point devant la ferme ainsi qu'un by-pass depuis la sortie d'autoroute vers Charleroi et un cheminement cyclable entre la N5 et le parking de la Butte du Lion.

Fin avril, pendant le confinement, le chantier a été l'un des premiers à reprendre, vu la possibilité de respecter les distanciations physiques sur le terrain. Mais alors que le rond-point, le by-pass et la piste cyclable ont bien été réalisés, il reste encore sur place tout le matériel de chantier. On ne peut pas en dire autant des ouvriers qui sont pour le moins (très) discrets.

Alors, que faut-il encore faire sur place ? "Les équipes sont intervenues sur le tablier du pont qui surplombe le ring afin de préparer l’étanchéité de celui-ci, indique Héloïse Winandy, porte-parole de la Sofico. Il a fallu démolir en surface et couler du béton. À partir de lundi, les travaux d'étanchéité vont démarrer et suivront l'asphaltage et les finitions. On attend une fin de chantier pour l'automne, vers la fin septembre."