Le Forem, en partenariat avec son Centre de compétence Cepegra et l’association Eqla,ont démarré la formation au codage de sept personnes malvoyantes ou aveugles, à la Maison des langues de Louvain-la-Neuve depuis début mars. Cette formation, baptisée BlindCode4Data durera 9 mois et leur permettra de trouver un emploi dans le secteur informatique et d’analyse de données où un grand nombre de profils est recherché. La Ministre wallonne de l’Emploi, Christie Morreale, est venue rendre visite aux stagiaires ce vendredi. «Je suis fière que le Forem cherche à étoffer son offre de formation pour augmenter l’insertion des personnes avec un handicap», dit-elle. Elle déplore tout de même qu’il n’y ait aucune femme dans les participants.

Cristina Gonzalez, la directrice territoriale du Forem Namur-Brabant wallon, explique que cette formation est une grande première. « Nous n’avons pas eu peur de bousculer les habitudes de nos formateurs pour créer cette formation », explique-t-elle. Ces derniers ont été formés et sensibilisés par l’Association Eqla. Selon la chargée de projet de l’association, Harielle Deheuy, seulement 23% des personnes en situation d’handicap en Belgique ont un travail, notamment à cause d’un manque d’adaptation des outils. C’est pourquoi cela fait déjà deux ans que des formations sont organisées à Bruxelles. « Voilà pourquoi nous avons voulu créer un partenariat avec le Forem pour étendre nos formations », explique-t-elle.

© Charlotte Egli

Bruno est l’un des sept stagiaires. Victime d’un accident de travail en 2012, il perd la vue et l’usage de ses jambes. Depuis, il s’est lancé dans l’informatique et a été engagé par l’Eqla pour ce qui concerne les nouvelles technologies. « J’ai voulu me lancer dans cette formation de codage car je voudrais pouvoir créer des sites internet », confie-t-il. Pour lui, cette formation est un réel échange avec les formateurs. « Les formateurs apprennent aussi de nous finalement », ajoute-t-il. Pour Philip Dupont, un des formateurs, c’est aussi tout nouveau. « On fait beaucoup d’essais, beaucoup d’erreur, mais pour apprendre. On doit enlever l’image, tout parasite et épurer un maximum le cours », explique-t-il.

La formation se clôturera par un stage en entreprise afin que les formés puissent concrétiser les compétences qu’ils ont acquises, et qui sait être embauchés dans l’entreprise. Le Forem et ses partenaires cherchent activement des entreprises qui souhaitent embaucher des stagiaires. La Ministre Christie Morreale a annoncé que le SPW accueillera l’un des stagiaires.