Waterloo - Braine l'Alleud

Un homme d'origine angolaise a été privé de liberté. Un autre suspect court toujours.

C'est un vol peu banal qui s'est produit ce lundi soir à Waterloo. Une dizaine d’amis se trouvaient au premier étage d’un immeuble à appartements de la chaussée de Bruxelles. Au cours de la soirée, certains d’entre eux sont sortis et ont laissé la porte principale ouverte. Vers 20h30, le propriétaire de l’appartement où se déroulait la petite fête a vu une main dépasser de la fenêtre du balcon. L’individu, arrivé sur le balcon, a dit au propriétaire qu’il avait pris de l’argent, avant de le bousculer. Les convives ont essayé d’intercepter le voleur qui s’est empressé de sauter dans un jardin voisin.

Celui-ci est ensuite entré dans le café Le Ballodrome, sur la place de Joli-Bois, pour tenter de s'enfuir par l'arrière. Mais c'était sans compter sur l'audace du tenancier qui a intercepté et maintenu l'homme jusqu'à l'arrivée des policiers. 

Il s'agit d'un homme de 37 ans, d’origine angolaise, et domicilié à Uccle. Il a été privé de liberté. Il était en possession d’argent volé... ainsi qu’une machine à café et des ampoules. Un deuxième auteur a pris la fuite avec destruction. Pour tenter de le retrouver, la zone de police de Waterloo a fait appel à des zones voisines et au "RAGO" (service d’appui aérien de la police fédérale) qui se trouvait à proximité. Les recherches pour le retrouver se sont avérées infructueuses.