Il y a un an, en août 2019, deux jeunes Waterlootois, Nicolas Flammang et Maxence Deboeck, décidaient de faire de leur passion pour la bière leur nouveau métier. De cette union est née la brasserie Blacksmith, installée dans le quartier du Chenois. "Le nom Blacksmith signifie forgeron. C’est un clin d’œil aux aïeuls de Nicolas, étant donné que la brasserie se trouve dans l’ancienne forge familiale datant des années 1930, explique Maxence. Les recettes de la brasserie sont réfléchies et testées dans la brasserie et, une fois qu’elles sont considérées comme abouties, un brassin de plus grande ampleur est réalisé dans une autre brasserie qui nous met ses installations à disposition."

Le premier fruit de ce travail se nomme Ci tra . "Il s’agit d’une session IPA/bière blonde avec un faible taux d’alcool à 4,5 %. Elle est réalisée avec une seule variété de houblon, nommé Citra, qui permet de donner des flaveurs de pamplemousse, citron et autres agrumes."

Et visiblement la recette produit son petit effet car d’ici la fin de l’année les deux Waterlootois entendent offrir une nouvelle expérience à leurs clients. "À court terme, nous avons l’intention de sortir une deuxième bière, une IPA Tropic. Une bière dans laquelle on retrouve des notes de fruits à noyau. Nous espérons pouvoir la sortir pour fin de l’année 2020", précisent les deux jeunes hommes.

Mais la brasserie Blacksmith, c’est bien plus que deux bières. Il est en effet possible d’y confectionner son propre mélange grâce au cours de brassage. "Au programme de cette journée de brassage, vous pourrez développer une recette et participer à l’embouteillage quatre à six semaines plus tard. Une dégustation de bières artisanales est aussi au programme et vous pourrez emporter le produit de votre dur labeur."

À plus long terme, les deux Waterlootois réfléchissent à investir dans une installation brassicole. "Nous sommes attachés à nos racines et nous aimerions brasser nos produits dans la région", concluent-ils.

En savoir plus

Infos : https://blacksmith.odoo.com