La friterie MM Comme à la Maison a modifié son système des "cornets suspendus".

C’est l’une des spécificités de la friterie MM Comme à la Maison, ouverte sur la place du Quartier : les clients peuvent non seulement commander des portions de frites, mais également exprimer leur solidarité en finançant des "cornets suspendus". Pour faire bref, payer volontairement un petit supplément qui sera converti en bons, lesquels sont distribués via le Rest’O et le CPAS aux personnes moins favorisées.

En cette période de confinement, les activités du snack sont suspendues et Domenico Monachino a imaginé d’adapter le système instauré il y a près de cinq ans. Il propose des "cornets suspendus" au bénéfice du personnel de l’hôpital.

Les responsables du Chirec ont été contactés et ont accepté bien volontiers le principe. Depuis cette semaine, les clients peuvent donc acheter, en plus de leur commande habituelle puisque la friterie reste ouverte le midi et le soir bien qu’on ne puisse plus manger sur place, des cornets qui seront livrés au Chirec.

Une première livraison d’une trentaine de portions a déjà eu lieu, durant la pause de midi du personnel soignant. D’après Domenico Monachino, c’est non seulement apprécié comme on le devine à l’hôpital, mais les clients sont également très positifs sur cette adaptation du système. Cela va donc continuer dans les jours qui viennent.

Quant au fonctionnement de la friterie elle-même, tout a aussi été adapté aux circonstances particulières de la crise sanitaire. Seules deux personnes travaillent encore, puisque les clients sont nettement moins nombreux. Ceux qui viennent sont servis par Domenico et son épouse avec toutes les précautions nécessaires : masques, gels désinfectants et même visière "made in IDArt", une entreprise locale qui les imprime en 3D.

D’après les estimations, la friterie réalise environ 40 % de son chiffre d’affaires. Mais bon nombre de clients remercient aussi les gérants, comme d’autres commerçants voisins, de maintenir de la vie dans le quartier.